mai
10

Blocage du prix des carburants, « coup de pouce » pour le SMIC, et livret A

livreta petrol smic1 150x150 Blocage du prix des carburants, coup de pouce pour le SMIC, et livret A François Hollande s’est engagé à ne pas attendre les élections législatives pour mettre en chantier quelques unes de ses principales mesures symboliques.

Parmi ces mesures un certain nombre à augmenter ou préserver le pouvoir d’achat des Français. Une de ses mesures la mise en oeuvre sera l’augmentation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire. Autre mesure le plafonnement du quotient familiale cette mesure permettrai a certains ménages de gagner jusqu’à 70 euros par enfants.

Le blocage des prix de l’essence

Le blocage des prix de l’essence devrait également être mise en place rapidement. Certes cette décision n’est pas urgente un accord ayant déjà été trouvé fins mars stabilisant les prix du carburant et ne sera prise qu’en cas de situation exceptionnelle. Hors cette réforme vise à stabiliser le prix du carburant pour 3 mois en utilisant les stocks pour établir la Taxe Intérieur sur les Produit Pétrolier variable. Cette mesure demandée par les associations de consommateurs et déjà appliqué par Lionel Jospin à l’inconvénient de privée l’état d’une source de revenu conséquente. Elle n’est dailleurs pas soutenu par les écologistes qui préféreraient que la hausse du prix du carburant soit une motivation supplémentaire à l’utilisation des énergies renouvelables.

Concernant le taux du livret A et le SMIC

Le plafond du livret A devrait doubler passant de 15 300 euros à 30 600 euros, avec un taux supérieur à l’inflation d’ici fin juin 2012. François Hollande s’est également engager à augmenter le montant du SMIC sans que cela soit incompatible avec la situation économique actuelle. C’est pour cela qu’il souhaite une conférence avec les partenaires sociaux d’ici cet été pour définir les conditions de cette augmentation du SMIC. Le montant du SMIC est indexé sur l’inflation et il est revalorisé tous les 1er janvier de chaque année. Une augmentation en cours d’année peut avoir lieu si l’inflation dépasse la barre des 2%. Le nouveau président de la République souhaite que le montant du SMIC ne dépende plus seulement de l’inflation mais également de la croissance. Il est normal que les salaires suivent les variations de l’économie dans les mauvais comme dans les bons moments, c’est donc une mesure socialement juste.

Poster un commentaire

Liens Commerciaux

Menu

Derniers articles

Partenaires

Recherche